Web Mediacom

Antonio Fiori : Les chambres d’hôtes, un bouc-émissaire trop facile pour expliquer les difficultés…

Spread the love

Le Tiers-État, que la défaite de l’Idée protestante en France avait décapité, avait saigné du meilleur de son sang, empruntait de nouvelles forces aux idées libérales qui le pénétraient de plus en plus, et donnait sans cesse des preuves d’un esprit qui s’oppose, par son essence même, à tous les fanatismes : l’esprit pratique. Jusqu’à… Et ici, le vaincu sourit agréablement, pirouette, fait du côté de l’Est un geste menaçant, met un doigt sur ses lèvres, secoue la tête d’un air entendu. L’effet de ces précautions est de rendre très-difficiles les contrats fictifs ou les contrats faits dans des conditions qui, si elles étaient connues, en détruiraient la validité. Transformation numérique, big data, protection des données personnelles, cybersécurité, ces enjeux sont bien connus des entreprises. Mais certains à Londres semblent désormais avoir des regrets. Si les instituteurs de l’humanité doivent être compétents sur tout ce qu’ils doivent savoir, on doit pouvoir tout écrire et tout publier librement. Par exemple, l’enfant dont nous parlions tout à l’heure, et qui voudrait savoir le pourquoi de tout, ne possède encore qu’à un bien faible degré la faculté d’abstraire et de généraliser ; des hommes doués d’un esprit très-pénétrant et très-inventif, au moins dans les choses spéciales auxquelles ils s’appliquent, ne sont point familiarisés avec les formes et les étiquettes de la logique, avec les termes généraux et les classifications abstraites. Qui sait même si nous ne devenons pas, à partir d’un certain âge, imperméables à la joie fraîche et neuve, et si les plus douces satisfactions de l’homme mûr peuvent être autre chose que des sentiments d’enfance revivifiés, brise PARFUMÉE que nous envoie par bouffées de plus en plus rares un passé de plus en plus lointain ? Je lisais dans le même apôtre, vous vous souvenez : « Le pain que je donnerai pour la vie du monde est ma chair. Autant de pays et de régions qui ont, en leur temps, adopté avec succès des mesures de rigueur extrêmes et qui ont ainsi pu faire redémarrer leurs économies respectives. Au contraire on peut dire que c’est le matérialisme qui est immobile, et qui n’a jamais revêtu qu’une forme, toujours la même. Nous aurons de nouveau la vision d’une force qui s’obstine et d’un autre entêtement qui la combat. L’internet des objets, les big data et les technologies additives sont au cœur de cette révolution. N’ayant pas la foi, comment demander un sacrifice définitif à l’individu, sans s’appuyer sur un autre principe que le développement de cette vie même dont il s’agit de sacrifier tout ou partie ? L’audace réformatrice du gouvernement s’est limitée au marché des autocars et aux notariats, deux segments qui ne sont pas les causes du ralentissement et qui ne seront pas non plus les locomotives de la reprise. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Ce n’est qu’en hiver que l’on voit que pins et cyprès sont toujours verts ». En ce sens, si le peuple grec, en votant pour Syriza, rejette ces politiques et si son exemple est suivi par d’autres peuples lors des élections qui vont se dérouler cette année en Espagne et au Portugal, alors il donnera le signal d’un changement de la gouvernance budgétaire de la zone euro et mettra au rebut les règles budgétaires que la zone euro s’est donnée sous l’influence de l’Allemagne, mais qui ne sont justifiées par aucune théorie économique. Mais ce n’est pas là seulement ce qui distingue le doute de la croyance. Ce n’est pas une petite affaire, cette Exposition. Mais avec les positions, fussent-elles en nombre infini, je ne ferai pas du mouvement. L’épargne allemande s’est exportée dans les pays périphériques de l’Europe, provoquant le gonflement dans ces pays d’une bulle de dette (essentiellement privée). Cette « lunatic fringe » tient en otage l’ensemble du parti républicain dont elle ne représente pourtant qu’une minorité (4 républicains sur 10 selon un sondage Pew de novembre 2013). Sans oublier les impacts sur l’environnement et la qualité de vie. Pour parer à ces difficultés, les pouvoirs publics ont redoublé d’efforts pour aider les entreprises grâce à deux dispositifs majeurs. La CFE-CGC, attachée à l’actionnariat salarié, salue bien sûr l’effort fait pour stimuler l’attribution gratuite d’actions aux personnels des entreprises. Il n’y aurait aucune limite à la précision de cette mesure expérimentale, si l’on pouvait prolonger indéfiniment l’expérience, et si d’ailleurs l’observateur ne gagnait ni ne perdait en perspicacité dans le cours de l’expérience, comme il faut le supposer d’abord pour plus de simplicité. Mais point n’est besoin d’aller jusqu’à la passion. L’exemple des algues vertes en Côte d’Armor est éloquent : toutes les expertises scientifiques ont montré que l’activité combinée des agriculteurs était la cause de cette pollution, mais devant l’impossibilité de condamner chaque agriculteur individuellement, la loi est demeurée impuissante.